Pourquoi je ne suis pas (encore) passé à Pelican

Pourquoi je ne suis pas (encore) passé à Pelican

Pelican est un générateur de blog statique écrit en python. Le principe est plutôt attrayant : générer des fichiers HTML à partir d’un fichiers texte écrits dans un langage de markdown clair et proprement structuré. Du coup, pour l’auto-hébergement c’est propre, léger en mémoire, léger sur le CPU. On génère une fois et c’est consulté plusieurs fois, plutôt que de générer la page à (quasi) chaque visite.

pelican

Architecture

Publier du HTML c’est bien, l’automatiser c’est mieux.

Du coup, vu que j’utilise SparkleShare de plus en plus, que celui-ci synchronise le contenu dans un dépôt git (oui, je préfère mercurial) et qu’on peut déclencher des « actions », j’ai mis en place le mécanisme suivant : j’édite le texte dans un dossier géré par SparkleShare, à l’enregistrement celui-ci « pousse » ce contenu sur le dépôt central (mon NAS), sur lequel j’ai pelican installé, celui-ci génère le HTML et fait un rsync vers mon serveur web (ma sheevaplug).

Ça marche, je trouve ça plutôt sympa (à part que c’est un poil lent vu que le NAS est pas hyper puissant). La feature sympa c’est que si je tape un texte offline, hop, quand je me connecte il est publié sans aucune manipulation de ma part.

Commentaires

La plupart des blog gérés par pelican utilisent disqus pour gérer les commentaires, il « suffit » d’ajouter un bout de javascript pour que un service extérieur gère les commentaires. En auto-hébergement je trouve pas ça idéal. Du coup, j’ai essayé d’installer talkatv (clone en logiciel libre, avec comptes décentralisé avec du openid) mais c’est pas encore facile à installer, donc ca marche pas (encore). WSGI problems inside…

Éditer sans sa machine

Pour pouvoir éditer le blog sans sa machine (et son dépot git et/ou son SparkleShare), je me suis dit que ce serait possible avec la masse importante d’application web qui permettent d’éditer des fichiers distants. Reste à choisir celle qui est adaptée. J’ai commencé jeté un coup d’œil à ajaxplorer qui a un plugin git.  En trouver une qui prend en compte la syntaxe ReST serait un plus.

Pourquoi pas

Ce qui me bloque pour l’instant :

  • la gestion des images est du coup trop manuelle : il faut réfléchir à redimensionner correctement celles-ci,
  • le ReST c’est propre mais j’ai pas trouvé l’éditeur adapté pour être sûr de la syntaxe et de l’absence d’erreurs,
  • talkatv ne marche pas encore suffisamment bien (installation difficile, templates par défaut référencent leur domaine) ,
  • l’écosystème des plugins/themes wordpress permet de jouer facilement avec certaines technos sans devoir coder un plugins pelican en python.

Comme indique le titre, je ne renonce pas complètement.  En attendant, j’essayerais bien d’automatiser l’import wordpress vers pelican (qui existe déjà en manuel)…

Photo under creative commons by Martin Fisch

Afficher les commentaires Masquer les commentaires

2 thoughts on Pourquoi je ne suis pas (encore) passé à Pelican

  1. Alexis dit :

    Salut !

    Merci pour les retours; Quelques précisions:

    – Tu n’es pas obligé d’utiliser du rst, markdown est aussi supporté (et pas mal d’éditeurs existent).
    – Pour les images, il est possible de faire un plugin qui s’occupe de ça (il me semble d’ailleurs qu’un d’eux existe quelque part)

    Reste que l’import depuis d’autres plateformes est effectivement difficile, et que talkatic merite quelques améliorations. Et c’est sans parler de l’écosystème de wordpress, nous sommes d’accord.

    Mais bon, Hacker vaillant rien d’impossible 🙂

    1. Arthur Lutz dit :

      Merci d’avoir pris le temps de répondre. En effet, je pense qu’il y a une bonne combinaison d’outils à trouver pour pouvoir éditer le contenu par plusieurs biais différents (un gros avantage par rapport à wordpress). Je vais essayer de trouver les plugins qui gère les images. Les autres points vont sûrement évoluer.

      Je lance aussi une citation pour finir « toujours remettre à après-demain, ce qu’on est pas obligé de faire demain »… Mais ça arrivera (je pense).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *