RIPStation – part 3 – un peu de logiciel

RIPStation – part 3 – un peu de logiciel

Suite de la première partie et deuxième partie sur la construction d’une machine à numériser la musique provenant de CDs. La RIPStation ne servait plus depuis un certain temps faute de temps pour l’améliorer, je l’ai récemment re-branché pour copier quelques CDs et en ai profité pour faire quelques améliorations.

IMG_7576

Quelques améliorations logicielles

  • réglage du RIP en flac (lossless) plutôt que mp3
  • petit hack de abcde pour ne pas perdre les albums non reconnus qui avaient tous le même nom (y’a une demande d’amélioration sur le projet)
  • ajout de quelques services pour écouter la musique (cf ci-dessous)
  • expérimentation avec log.io pour voir les logs de progression dans le navigateur

Mise à jour de debian

Pour faire tourner quelques nouveaux services de partage de musique dont je vais parler juste en dessous, j’ai mis à jour à la nouvelle version de debian : jessie. Mise à jour sans trop de difficulté mis à part la disparition un peu surprenante de /dev/cdrom*. Il semblerait que c’est délibéré car c’était des noms instables, alors que les identifiants /dev/sr* le sont moins. Après avoir contemplé recréer les liens symboliques vers ces noms, j’ai simplement adopté les nouveaux noms dans mes règles udev (à améliorer).

ACTION== »change » SUBSYSTEM== »block », ENV{DEVNAME}== »/dev/sr0″, RUN+= »/bin/su rip -c ‘/bin/bash /usr/bin/cdautoinsert /dev/sr0’  »
ACTION== »change » SUBSYSTEM== »block », ENV{DEVNAME}== »/dev/sr1″, RUN+= »/bin/su rip -c ‘/bin/bash /usr/bin/cdautoinsert /dev/sr1’  »

[snip]

Services permettant d’écouter et récupérer la musique enregistrée

Voici une petit page HTML que l’on peut retrouver en navigant sur la station de rip (en local forcément).

Screenshot from 2015-02-02 10:49:31

Ca m’a permis de jouer un peu avec certains « lecteurs » web ou projet pour naviguer ses fichiers. Notamment GrooveBasin que je trouve très sympa. Quelques liens vers les projets :

Suite

Pour la suite, quelques trucs dans les cartons :

  • utilisation propre de mp3fs
  • reproduction de l’install via saltstack
  • démarrage propre de certains services via supervisord
  • faire marcher quelques services encore inopérants
  • mise en place de wake-on-lan pour pouvoir démarrer le jukebox uniquement quand on l’utilise
  • utilisation de musicbrainz par abcde plutôt que cddb
  • mieux gérer le scénario « unknown_artist-unknown_album »
  • à défaut d’avoir un LCD avec le statut, avoir des notifications sonores (festival, espeak)
  • identifier les lecteurs rapides et ceux qui ont l’air d’être défaillants
  • automatiser l’import beets pour améliorer les tags des fichiers

Afficher les commentaires Masquer les commentaires

One thought on RIPStation – part 3 – un peu de logiciel

  1. […] faisait longtemps que j’avais pas gravé un CD ou un DVD. J’ai allumé ma RIPStation et ai lancé wodim. Hop, démarrage avec « C » appuyé, et le tour est […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *