Contourner une limitation de configuration wi-fi du NP1100

Contourner une limitation de configuration wi-fi du NP1100

En général, j’essaye d’utiliser mes appareils qui ont besoin d’être connectés au réseau en utilisant des câbles Ethernet plutôt que du wi-fi. J’active périodiquement le wi-fi quand j’en ai besoin (ou pour les invités).

Suite à un changement de configuration dans notre salon, j’ai voulu configurer mon lecteur audio réseau (le NP1100 Streamium de Philips) en mode wi-fi. Pour éviter de taper un mot de passe long comme le bras via la télécommande, je le connecte avec un câble et je vais sur la page web où l’on peut configurer (c’est d’ailleurs quasiment le seul truc qu’on peut configurer). Je copie le mot de passe, soumet le formulaire et hop le NP1100 redémarre.

Pas de bol, il arrive pas à se connecter au wi-fi, je regarde, en utilisant la télécommande, le mot de passe du wi-fi, celui-ci est tronqué (ça sent le bug). Je commence à rajouter ce qu’il manque via la télécommande pour réaliser qu’il y a une parenthèse dans mon mot de passe, et là pas de bol, il y a pas de parenthèse sur la télécommande (autre bug, en quelque sorte).

Un poil têtu, je retourne sur l’interface web du bouzin, et jette un coup d’œil au code source de la page de configuration et là, c’est la franche rigolade :

Screenshot_2015-08-24_20-35-51

WHAT? Donc Philips ne souhaite pas que vous utilisiez des mot de passes plus long que 26 caractères. Me reste-t-il uniquement la possibilité de réduire la force du mot de passe de mon réseau wi-fi pour faire marcher ce truc ? Une dernière tentative s’impose.

Je soumet le formulaire à nouveau avec l’outil développeur web de Firefox, je copie la requête « as Curl » pour pouvoir la rejouer dans un terminal (d’ailleurs j’aurais pu le faire direct dans le navigateur avec « Edit and Resend »).

Screenshot from 2015-08-24 22:16:09

Là, le but c’est de court-circuiter la limitation du formulaire et lui mettre la totalité du mot de passe. Pour soumettre des caractères « bizarres » (ironie) comme les parenthèse, je dois « échapper » certains caractères utilisés par le protocole HTTP. Un petit coup de python et le tour est joué :

$ python

>> import urllib2

>> urllib2.quote(‘<insert long password with ) and ? and : >’)

‘%3Cinsert%20long%20password%20with%20%29%20and%20%3F%20and%20%3A%20%3E’

Et, voilà, le tour est joué, le NP1100 redémarre et se connecte sans problème au wi-fi. Le formulaire est tout rouge, mais ça marche quand même.

Ma petite conclusion : vivement que les constructeurs de ce genre d’appareil  qu’ils ne vendent plus, datant un peu, et sur lesquels ils ne font plus de développement (pas de nouveau firmware disponible), ouvre le code source de ceux-ci. On pourrait les nommer des abandonhardware comme le abandonware (abandogiciel ou logiciel abandonné pour les francophiles) pour les logiciels plus maintenus. Quelques exemples coté logiciel donnent de l’espoir. Faudrait trouver une organisation qui regroupe les utilisateurs/clients, la FSF ? Vous avez des idées ?

IMG_8783

En attendant, je vais aller écrire un mail au constructeur pour voir.

Afficher les commentaires Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *