Démontage et récupération de pièces d’une machine à laver

Démontage et récupération de pièces d’une machine à laver

Il est parfois nécessaire de vider un peu le garage des trucs qu’on garde « au cas où » pour faire un peu de place. Un de nos ancien lave linge (en panne) devait donc partir à la déchetterie. Je n’ai pas pu résister à un peu démontage avant de lui dire an revoir, et je me suis donc bien amusé à voir les différents composants d’un lave linge, mais aussi à récupérer quelques pièces, moins volumineuses, « au cas où ».  C’est un modèle BEKO, mais je n’ai pas noté lequel précisément. Voici quelques photos.

Début du démontage, partie arrière

Début du démontage, partie arrière

Bloc hyper lourd pour stabiliser la partie centrale qui tourne

Bloc hyper lourd pour stabiliser la partie centrale qui tourne

Partie avant démontée

Partie avant démontée

Sonde de température ou de pression ?

Sonde de température ou de pression ?

Connecteur de la résistance de chauffe

Connecteur de la résistance de chauffe

Résistance de chauffe (floue)

Résistance de chauffe (floue)

Grosses visses qui tenait les blocs stabilisateurs

Grosses vis qui tenaient les blocs stabilisateurs

Arrière du tambour, un peu de calcaire

Arrière du tambour, un peu de calcaire

Beau moteur

Beau moteur, qui sait, il pourrait être utilisé comme générateur

Références du moteur

Références du moteur

J’ai ensuite essayé de récupérer quelques bouts d’électronique, de matériel électrique.

L'ensemble de l'électronique/électrique déposer avant démontage

L’ensemble de l’électronique/électrique déposé avant démontage

Carte électronique (ultra basique)

Carte électronique (ultra basique)

Mesure de pression ?

Mesure de pression ?

Bouton avec LED intégrée

Bouton avec LED intégrée

Interrupteurs

Interrupteurs

Gros potentiomètre

Gros potentiomètre

Gros capacitor

Gros capacitor

Système "breveté" dont je n'ai pas compris la fonction

Système « breveté » dont je n’ai pas compris la fonction

IMG_0145

Après démontage, je ne comprenais pas plus à part que probablement un mouvement établi le contact.

IMG_0151

Programmateur rotatif, trop difficile à démonter, a fini à la poubelle

 

Je n’ai pas beaucoup cherché les composants sur internet, j’ai trouvé :

Pour référence voici quelques trucs pour les moteurs de recherche :

  • FHP-Motors  U 112 G 40 083804 4S 084142 904 S3 1298
  • Potentiomètre : 716 R 1992 51/3 2801730400
  • HAREL
  • AKPLAS B1 280008301003
  • ARCOLECTRIC ENGLAND
  • Microcontrolleur : HYZL00109.AAA KAREL Y26/YOC

Voilà, tout ça me fait quelques composants qui vraisemblablement fonctionnerait tous en 220V. Je les met de coté, car je vais continuer à jouer en basse tension pour apprendre et peut-être un jour je m’aventurerais avec du 220V. Il y a aussi des bouts de pompes que j’envisage d’utiliser dans des projets lié à un récupérateur de pluie. Le hublot a été mis de coté pour faire une fenêtre de cabane (l’idée n’est pas de moi). Le tambour (reste à trouver un moyen d’enlever l’axe) peut être réutilisé de plusieurs manières différentes (cf 1, 2, 3, 4).

Le reste est parti à la déchetterie.

 

Afficher les commentaires Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *