La mode des podcasts, version 2020

La mode des podcasts, version 2020

Les podcasts sont à la mode, et pourtant ça fait un bon bout de temps qu’ils existent. Un petit panorama de mes usages et des contenus que j’écoute par cette technique.

J’aime bien les podcasts car c’est un moyen de s’informer, d’apprendre des choses, sans forcément être dans l’immédiateté de l’information, et puis de pouvoir le faire sans (trop) d’écran, et pour accompagner des activités (vaisselle, repas seul, linge, etc.).

Historique ⚙

Techniquement on commence par RSS, qui trouve assez rapidement des extensions « multimédia » (comme on disait à l’époque) avec Media RSS, ensuite le podcast se formalise. Avec gpodder, dès 2005, on peut télécharger des émissions de radio plutôt que d’être devant le poste au bon moment, avec l’usage hors ligne.

Je me souviens à l’époque être enthousiasmé par le travail qu’effectuait Down Hill Battle, avec son lecteur RSS avec du Bittorrent (P2P) intégré : Miro. Cela ouvrait la voie à la télévision à la demande comme on la connait aujourd’hui avec les abonnements youtube (techniquement radicalement différemment). Mais restons sur le son!

Ma sélection du moment 📻

Mes podcasts du moment au format OPML : podcast-arthur-avril-2020.opml

Dans gpodder ça ressemble à ça :

Dans mes usages, je n’active pas le téléchargement automatique sur toutes les émissions, il y en a certaines où je regarde les dernières émissions et je choisi en fonction du titre, du sujet, etc. C’est donc assez rare que j’active le téléchargement automatique.

Logiciels 🔧

Voici quelques piste pour démarrer coté logiciels de podcasts :

  • gpodder, simple et de bon goût tourne bien sous linux,
  • Si vous avez un appareil android https://antennapod.org/ est plutôt bien, en logiciel libre, et disponible via f-droid plutôt que le play store. C’est un bon recyclage d’un vielle appareil qui traîne dans vos tiroirs (même si je n’ai pas trouvé de solution élégante à l’expiration des certificats pour https),
  • Poddr miam, une grosse application Electron (mais c’est joli ✨),
  • funkwhale pour écoute et publication (c’est assez récent, pas encore testé),
  • dernier (pas utilisé et pas recommandé mais quand même possible) : en streaming via les plateformes type soundcloud, spotify, apple, youtube (oui, avec une image comme vidéo 🤦‍♀️) etc.

Inconvénients et critiques ❌

Depuis que les podcasts sont à la mode et arrivent à remplacer les usages de la radio et autres, quelques inconvénients arrivent avec. Commençons par la publicité, à une époque utiliser les podcasts était un bon moyen de contourner la publicité qui devenait omniprésente à la radio. À présent, certaines plateformes de podcast (comme https://pippa.io/ racheté par https://www.acast.com/ ) ont le mauvais goût d’insérer de la publicité avant et après les épisodes. La publicité est jointe à l’épisode, on peut même se retrouver avec une publicité pour un événement en 2020 en préambule d’une émission enregistré et diffusée en 2019.

Je n’ai pas encore trouvé de logiciel permettant de soustraire et bloquer ces publicités audios, envoyez moi un message si vous connaissez des choses.

Pollinisation avec d’autres formats 🎭

Avant le début du confinement nous sommes aller voir l’excellente pièce de théâtre documentaire « J’aime Hydro » qui reprend le format podcast sur scène, et diffuse en streaming, puis en baladodiffusion comme disent les Canadiens francophones. Je vous recommande chaudement (malgré le fait que je ne sache pas si le spectacle « marche » sans l’image et les personnes qui jouent sur scène).

En tout cas, les podcasts c’est bien, mangez en. Et n’hésitez pas à m’en recommander.

Afficher les commentaires Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.